Cold War Kids à Paris

(Voir à la fin de ce texte pour la version française)

Cold War Kids, Art Rock (Saint-Brieuc), 2008

Os californianos Cold War Kids embalaram os parisienses com um show energizante no Bataclan, na ultima terça-feira (15/02). Com o recente lançamento do álbum Mine is Yours, o grupo abriu a apresentação com a nova faixa Royal Blue, mergulhados numa poética iluminação azul. A também nova Finally Begin deu sequencia ao show que apresentou uma grande parte das faixas novas, ainda desconhecidas da maioria do publico francês, mas animando a plateia com as faixas dos álbuns precendentes, Robbers & Cowards e Loyalty to Loyalty.

Hang me up to dry, Hospital Beds, Saint JohnWe used to vacation foram o ponto alto do show. O vocalista Nathan Willett interagiu bem com o publico, mostrando que banda conserva toda a simpatia do início de sua carreira. A energia do guitarrista Jonnie Russell e do baixista Matt Maust denota que os meninos mantiveram, além do bom humor, a iniciativa e satisfação de fazer boas apresentações, como foi essa noite no Bataclan.

Carisma à parte, é remarcável a qualidade musical de Cold War Kids que fazem um som praticamente indefectível, dá gosto de ouvir. Não é à toa que o grupo teve que fazer dois encores;  o publico se negava a ir embora. Ao subir no palco pela terceira vez na mesma noite, Willet avisou: « Nós nunca voltamos duas vezes à cena. Essa é realmente a ultima que vamos tocar ». E não adiantou mesmo chorar pelo terceiro encore, que pena.

Les californiens Cold War Kids ont emballé les parisiens avec un concert énergisant au Bataclan,  mardi dernier (15/02). Avec le récent lancement de l’album Mine is Yours, le groupe a ouvert sa présentation avec le nouveau morceau Royal Blue, plongés dans une poétique illumination bleue. Le nouveau Finally Begin a donné suite au concert qui a presenté une grande partie des nouvelles musiques, inconnues encore de la majorité du public français, mais les faisant plus bouger au son des morceaux des albums précédents, Robbers & Cowards e Loyalty to Loyalty.

Hang me up to dry, Hospital Beds, Saint John e We used to vacation étaient le point fort du concert. Le chanteur Nathan Willet a bien interagi avec le public, montrant que le groupe conserve toute la sympathie du début de sa carrière. L’énergie du guitariste Jonnie Russell et du bassiste Matta Maust dénote que les garçons ont maintenu, au-delà de l’humour, l’initiative et la satisfaction de faire des bonnes présentations telle que celle de mardi dernier au Bataclan.

Charisme mis de côté, la qualité musicale de Cold War Kids est remarquable qui parviennent a produire une musique indéfectible: ça fait du bien de les écouter. Ce n’est pas sans raison que le groupe a dû faire deux rappels ; le public ne voulait pas partir à la fin du concert. Au moment de monter sur scène pour la troisième fois dans la même soirée, Willet a avoué: « On ne revient jamais trois fois à la scène. Maintenant, cette musique sera vraiment la dernière qu’on va jouer ». Bien que le public ait demandé le troisième rappel, quel dommage.

Publicités

Let England Shake Paris

(Voir à la fin de ce texte pour la version française)

PJ Harvey lança hoje seu novo álbum, Let England Shake, em Paris, às 20h GMT*. O show da roqueira britânica poderá ser assistido ao vivo em seu site http://www.pjharvey.net . O canal franco-alemão Arte e o site de musica francês Deezer também retransmitirão a performance.

PJ retorna aos palcos parisienses nos próximos 24 e 25 de fevereiro, no Olympia, apresentações para as quais os ingressos estão esgotados há semanas.

PJ Harvey lance aujourd’hui son nouveau album, Let England Shake, à 20h GMT*, à Paris. Le concert de la roqueuse britannique sera en direct et c’est possible de l’accompagner sur son site http://www.pjharvey.net . La chaîne de télévision Arte et le site de musique Deezer retransmettront également la performance.

PJ se produira sur les scènes parisiennes les 24 et 25 février prochains, à Olympia, concerts déjà complets depuis des semaines.

* 21h en France